Conférence : De la diffusion à l’exploitation… Un projet de recherche en archivistique

Mardi, avril 10, 2018 - 11:45 to 12:45

De la diffusion à l’exploitation… Un projet de recherche en archivistique

Résumé de la conférence :

L’archivistique, traditionnellement envisagée en regard du contexte de création des documents, se renouvelle depuis quelques années sous le coup de l’étude de l’exploitation des archives et de leur présence dans l’espace social. Si les pratiques des archivistes ont une incidence évidente sur le devenir des archives, les différents usages des fonds et des documents marquent les archives elles-mêmes et la perception qu’on peut en avoir. Cependant, de ce rapport entre geste archivistique et archives, nous ne savons encore que trop peu de choses. Les archivistes ne se questionnent que peu sur ce que sont les archives pour eux. Le projet de recherche De la diffusion à l’exploitation, dont il est ici question, permettra donc de révéler ce que sont les archives pour les archivistes par l’étude des pratiques de diffusion envisagées comme forme d’exploitation des archives. La première étape du projet a permis de mieux comprendre le contexte dans lequel la diffusion a pris de l’importance et la manière dont elle est envisagée au Québec.

Conférenciers :

Yvon Lemay :

Yvon Lemay est professeur agrégé à l'École de bibliothéconomie et des sciences de l’information (EBSI) de l'Université de Montréal. Il est cochercheur dans le cadre du projet « De la diffusion à l’exploitation : nouveau regard sur l’archivistique » (CRSH, Subventions Savoir, 2017–2020) sous la direction d’Anne Klein, professeure agrégée au Département des sciences historiques de l’Université Laval.

Anne Klein :

Anne Klein est professeure agrégée en archivistique au Département des sciences historiques de l’Université Laval. Ses recherches portent sur les archives comme représentation. Dans une approche critique, elle étudie les pratiques qui se déploient autour des archives (celles des archivistes qui les constituent et celles des utilisateurs qui les exploitent) comme révélateurs des tensions qui travaillent notre rapport au passé.

Université de Montréal - Pavillon Lionel-Groulx 
3150, rue Jean-Brillant

Local : B-3255