Surfaces / Transmissions : un projet de création musicale intégrant les archives sonores

Le projet Surfaces / Transmissions consiste à composer en collaboration un répertoire original de compositions mixtes pour claviers, séquences et batterie. L’objectif du projet est de composer un répertoire d’une dizaine de pièces totalisant environ 90 minutes (deux sets de 45 minutes) qui peut être présenté en spectacle. L’intention est de développer une esthétique musicale qui explore les diverses possibilités de la formation claviers et batterie accompagnée de séquences tirées d'archives à travers une optique interactive et d’exploration de techniques, de formes et de sons nouveaux.

           Le duo est composé de Magella Cormier batteur qui s’est notamment illustré dans le milieu du jazz au côté de James Gelfand, Alain Caron, Michel Donato, Lorraine Desmarais et Benoît Charest, entre autres – et de moi-même, Simon Côté-Lapointe, claviériste et compositeur actif depuis plus de 15 ans sur la scène jazz et de la musique actuelle.

Depuis maintenant près d’une quinzaine d’années, nous jouons ensemble dans plusieurs projets jazz, fusion et progressive. Depuis 2011, nous avons enregistré en studio plusieurs sessions d’improvisations en duo, dont certaines ont été diffusées sous forme de vidéos. En 2016, nous avons commencé à improviser avec des instruments virtuels et des séquences manipulées en temps réel avec Ableton Live (voir https://youtu.be/Ha1kO3_d7YQ). De ces expériences est né le désir de travailler plus en profondeur les possibilités de cette formation en créant un répertoire de compositions plus structurées. Le projet sera conçu dans l’optique d’un spectacle qui combinera improvisation et composition, traitement en temps réel et séquences électroacoustiques et électroniques.

 À travers notre processus de création, notre intention est d’explorer différents styles et techniques de composition et d’improvisation. Jazz, fusion, rock progressif, musique du monde, musique actuelle et contemporaine, électroacoustique et électronique font partie de l’éventail stylistique du projet. Une attention particulière sera portée sur le développement de nouvelles formes (structures autres que thème, solos, thème), l’intégration de séquences et de traitements sonores en temps réel ainsi qu’une technique adéquate de notation pour mieux fusionner l’aspect composition et improvisation à travers une notation hybride (jazz, traditionnelle et contemporaine). La polyrythmie – mesures composées, modulations rythmiques, etc. – est aussi un aspect que nous voulons explorer.

Des sons de synthétiseurs, des effets (délai, distorsion, etc.) et une configuration de claviers seront travaillés pour chaque composition et adaptés en vue d’un spectacle à l’aide du logiciel Ableton Live. Ce logiciel permet le contrôle en temps réel des sons de claviers, des effets (délai, reverb, distorsion, etc.) et des séquences audio et MIDI. 

Par ailleurs, pour faire suite à mon récent projet de création à partir d’archives, Archivoscope, j’utiliserai des échantillons tirés d’archives audiovisuelles comme matériaux sonores comme base pour l’aspect électroacoustique du projet. Ces archives proviendront d’institutions internationales (par exemple, Prelinger Archive, Free music archive, etc.) et québécoises (Phonothèque québécoise, Bibliothèque et Archives nationales du Québec, etc.). Les échantillons sonores tirés des archives seront modifiés (inversion, étirement, etc.) avec le logiciel SoundGrain puis travaillés dans Ableton Live.

Pour ce qui est de la batterie, nous aimerions aussi explorer, dans une optique de spectacle en direct, les possibilités que permet l’ajout de séquences et d’effets qui pourraient être activés par des triggers en temps réel. Ceci est rendu possible à l’aide d’un pad de percussion électronique (octapad) et de microphones sur certaines parties de la batterie (snare, bass drum, etc.) connectés à Ableton Live. Ainsi, nous aurons chacun le contrôle sur certains aspects des séquences et des effets qui seront programmés d’avance. Par exemple, Magella pourra envoyer sur demande certaines séquences rythmiques et déclencher des effets sur son bass drum pour certaines sections, alors que je pourrai changer mes sons de claviers, ajouter des effets et envoyer des sons électroacoustiques ou électroniques en temps réel.

En somme, les nouvelles compositions créées permettront au groupe de présenter un style nouveau de musique en combinant diverses approches et technologies actuelles.