ARCHIVES > Notes de recherche > Notes de recherche 1 > 9. Relecture > L’ordre de présentation des fonctions archivistiques

L’ordre de présentation des fonctions archivistiques


Bien que Normand Charbonneau plaide en faveur d’une meilleure intégration de la diffusion aux autres fonctions archivistiques, celle-ci n’en est pas moins présentée dans l’avant-dernier chapitre de l’ouvrage, soit avant celui sur la préservation.

Comme l’ont fait remarquer plusieurs auteurs, les archivistes ont tendance à penser leur travail en fonction de l’ordre des tâches à accomplir et par conséquent : « Use, and related communications tend to come last in archival thinking. » Ainsi, même si la présentation se veut essentiellement pratique, l’ordre selon lequel les fonctions sont présentées se voit néanmoins connotée d’une certaine conception de la pratique archivistique en vertu de laquelle les éléments en lien avec l’utilisation sont considérés importants mais pas pour autant fondamentaux. Selon Wilson, cette conception doit changer. « If we are to engage in the process of reinventing archives, we need to move it from last to rank with the first. »

Peut-on imaginer un ouvrage d’archivistique dont le premier chapitre serait consacré à l’exploitation des archives, c’est-à-dire ce qui justifie tous les efforts afin d’assurer leur conservation ? La difficulté à envisager un pareil scénario montre bien toute l’étendue du problème, soit la tension inhérente à tout lieu d’archives entre la conservation et l’utilisation, comme le remarquait Jean-Pierre Wallot parmi d’autres.